Casse toi.......

Publié le par pdf95

Sarkozy se prend pour un imam


Le chef de l’État a répété qu’il voulait un « islam de France » mais pas un « islam en France ».


Après avoir fait la promotion de la diversité sociale, de la discrimination positive, du métissage, Talonnette 1er vient de déclarer, à la suite de Merkel et Cameron, que le multiculturalisme était un échec. C’est l’incendiaire qui découvre que le feu brûle..

Un instant de lucidité me direz vous ? Surtout une sortie due à des calculs électoraux.

Les échos qui remontent de la France profonde laissent entendre que beaucoup d’électeurs, et même vieux militants Ump commencent à douter des capacités gouvernementales de Talonnette (il serait temps) et à envisager un vote Fn aux prochaines échéances.

Il est vrai que le ras le bol à l’égard de la diversité commence à monter comme jamais.

Alors pour contrer la menace, il vient de sortir sa deuxième carte, le débat sur la place des religions, plutôt de l’islam dans notre société.

Au passage on pourrait lui rétorquer qu’il nous avait dit avoir réglé le problème il y a quelques années en créant le CFCM. Mais dans ce domaine comme en matière d’insécurité les parlottes présidentielles ont montré leurs limites.

Le débat étant la nouvelle méthode pour endormir le blaireau moyen, sous la IIIème on créait des commissions, maintenant nous avons des débats avec des tas de spécialistes de la spécialité et des professionnels de l’endormissement.

Car ce grand cirque prévu n’ira pas plus loin qu’effleurer la question, ce sera du blabla habituel avec les grandes consciences habituelles et il ne sera surtout pas question de parler des textes de l’islam par exemple. Bien entendu nous aurons droit à la récitation pavlovienne des dhimmis de service « Il y a des extrémistes partout ! ».

Il ne sera guère question non plus d’évoquer une des causes de la situation, l’immigration sans borne que nous connaissons depuis des décennies.

Cet exercice s’avèrera périlleux car il va consister à contenter l’électorat islamophobe avec des discours entendus et musclés sur les prières dans la rue, la burkha, l’islam des caves et autres phénomènes visibles de la coranisation du pays, tout en ne déplaisant pas aux représentant du CFCM, et en leur donnant des gages du type financement des mosquées, formation des Imam, ou diffusion dans les écoles de la culture mahométane.

Un grand écart au résultat aléatoire donc, qui risque comme parfois dans ces cas de figure de provoquer une déchirure du pantalon.

D’autant que peut être enfiévré par une chanson de Carla, ou ayant reçu lui aussi la visite de l’ange Gabriel (il est bien cet ange, il sert souvent) Talonnette se prend pour un Imam.

Car dans le même temps où il organise le colloque précité, il ressort son concept fumeux d’islam de France.

Voilà donc, cet agité permanent, qui fait rire la planète entière comme le démontrent ses récents déboires avec le Mexique, qui se pique d’organiser une religion.

On se doutait qu’avec cette équipe de baltringues nous serions dans le pittoresque, mais à ce point ! Il faut l’avouer c’était difficile à imaginer.

Déjà le concept même qu’un Etat, la Répubblliiqqquueee llaaiiiqquue comme ils disent, puisse s’insérer, interférer dans l’organisation d’une religion est une crétinerie sans nom.

Mais ensuite c’est voué à un échec patent, car tout bon musulman d’où qu’il vienne ne respecte qu’une chose, le coran et les hadiths, le reste n’est que littérature.

Ibn Tal Onnette aura donc beau gesticuler, il ne changera rien à cet état de fait. Un mahométan fera toujours passer en priorité une sourate de son prophète préféré avant un discours de l’idiot élyséen.

Sinon, puisque débat il va y avoir, voici notre contribution concernant la place de l’islam en France, elle est simple.

"Casse toi mon pote !"

 

source Euro-Reconquista

 

Commenter cet article