Communiqué

Publié le par pdf95

Logo_LePDF_S-copie-1.jpg

COMMUNIQUE DE PRESSE DE CARL LANG
PRESIDENT DU PARTI DE LA FRANCE



Appauvrissement des Français : la conséquence du mondialisme économique

et de la submersion migratoire


FrancePrioritéAlors qu'un rapport du Secours Catholique révèle, sans surprise, que les Français sont de plus en plus pauvres, on constate que de plus en plus d'actifs aux faibles revenus et aux contrats précaires sont en situation d'insécurité économique et sociale et vivent de plus en plus difficilement.

Cette situation est directement imputable à la politique libéral-mondialiste des gouvernements qui, depuis des décennies, ont ouvert nos frontières économiques, sacrifié nos emplois au nom du libre-échange, favorisé les délocalisations industrielles pour satisfaire les multinationales, bradé notre souveraineté au profit d'une Union Européenne soumise aux intérêts du cartel mondial des banques.

A cette trahison économique et sociale, s'ajoute la submersion migratoire de notre pays, ininterrompue depuis plus de 30 ans, entraînant un insurmontable parasitage des prestations sociales et familiales, la destruction de l'identité et de l'unité nationales ainsi que la négation des droits prioritaires du peuple français.

Les Français les plus pauvres sont abandonnés, méprisés et culpabilisés par une classe politique ethnomasochiste et ce, au profit de toutes les communautés pourvu qu'il ne s'agisse pas de la communauté nationale.

Afin de sortir la France et les Français de cette crise économique et sociale, Le Parti de la France est favorable à :
- L'exclusivité nationale pour l'ensemble des aides sociales et familiales ;
- L'inversion des flux migratoires extra-européens ;
- Le rétablissement de frontières économiques nationales et européennes ;
- La préférence nationale puis européenne à l'embauche ;
- La taxation des marchandises produites hors d'Europe ;
- La réindustrialisation de la France grâce à une politique basée sur le patriotisme économique.
 --

--

 Le Parti de la France
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article