La diversité au conseil régional......

Publié le par pdf95

Une erreur de casting....

 

ali-soumare-secretaire-de-la-section-de-villiers-le-bel.jpgIl est un peu le symbole de cette jeune génération qui croit que tout lui est dû.”

Licencié de la mairie de Sarcelles pour “abandon de poste”, le socialiste Ali Soumaré attaque frontalement François Pupponi, dans Le Parisien de mercredi. Pour leJDD.fr, le maire de Sarcelles donne sa version des faits, diamétralement opposée. Et regrette l’attitude du jeune homme, qu’il a toujours soutenu jusque là. […]

«Depuis le lendemain des régionales, fin mars, il ne mettait plus les pieds au bureau, malgré les courriers de relance que nous lui avions envoyés. Quelqu'un qui ne vient pas travailler, on ne peut pas le garder, c'est une question de justice et de droit», a affirmé François Pupponi.

“Les arrêts se sont multipliés, pour des raisons toujours différentes. Et dans le même temps, il continuait à siéger au conseil régional, signe qu’il n’était pas si malade que ça… Au cours de ces trois mois, il a cumulé 54 jours d’absences injustifiées, ce qu’il a reconnu, mais il expliquait alors qu’il était fatigué mentalement par la campagne. Mais pas pour aller au conseil régional… […]

C’est une vraie erreur de casting. C’est un garçon brillant mais déstructuré. Je découvre un personnage, c’est la vie… Ce qui me choque le plus, c’est qu’il reconnaisse ouvertement dans la presse ne pas être venu travailler et que cela ne l’inquiète pas. Il dit ne pas avoir été payé pendant trois mois, mais c’est faux! Il a été payé et ensuite, quand on s’est rendu compte de la fréquence de ses absences injustifiées, cet argent lui a été repris, mais c’est la loi. Il n’y a aucune prise de conscience, aucune excuse, rien! J’hallucine! Il est un peu le symbole de cette jeune génération qui croit que tout lui est dû.”

 

Quant au dépôt d'un recours au tribunal administratif pour abus de pouvoir annoncé par Ali Soumaré, François Pupponi affirme qu'il «croise les doigts pour qu'il le fasse». «Là, je pourrai donner à la justice tous les éléments en ma possession prouvant les faits (...), j'ai le soutien des élus socialistes, qui m'ont assuré que j'avais agi en conformité avec la loi», fait-il valoir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article