Les dangers du PS.......

Publié le par pdf95

« En 2012, il faudra faire sortir un certain nombre des gens hors de prison. Cela ne va pas du tout être populaire » (parti socialiste)

AISG, 2 mars

Marylise Lebranchu affirme qu’il faudrait « fixer le nombre maximum de places à 43 000 et faire que la privation de liberté soit l’ultime recours ». Le nombre de places opérationnelles en détention est aujourd’hui autour de 56 300 (AISG n°2386).

Pour elle, « cela signifie que dans les premières années [après l'élection de la gauche à l'élection présidentielle], il faudra faire sortir un certain nombre des gens qui n’ont rien à faire en prison. Cela ne va pas du tout être populaire ».

(…) Certaines abrogations pourront également « se faire rapidement : par exemple la fin des peines planchers, la rétention de sûreté, le texte sur la psychiatrie actuellement en discussion au Parlement…. », énumère-t-elle.

Le PS « tiendra également ses engagements, notamment sur l’ordonnance de 1945 » relative à l’enfance délinquante, qu’il ne « touchera pas ». « Nous enlèverons tout ce qui a pu être inscrit et qui ne peut être toléré par la gauche », précise-t-elle.

 

 

Commenter cet article