Nouvelles de la colonisation.....

Publié le par pdf95

Joachim Véliocas interrogé par Les 4 Vérités

actualite-4-verites.gif

Les 4 Vérités est un hebdomadaire libéral-conservateur fondé en 1994 par Alain Dumait. Il est dirigé actuellement par Guillaume de Thieulloy.

Les 4 Vérités : Le discours politique français parle généralement d’un islam globalement modéré, favorable à la liberté religieuse et capable de s’intégrer dans nos sociétés occidentales, mais corrompu par quelques radicaux. Vous contestez cette distinction. Pourquoi?

Joachim Véliocas: Je conteste cette distinction par deux arguments, un théorique et l'autre factuel. D'une part, l'islam par son droit positif connu sous le nom de charia, figé par les quatre écoles juridiques sunnites (raison et création juridique n'interviennent qu'en cas d'aporie de cette ressource traditionnelle) entrave sérieusement la liberté religieuse non-musulmane (peine de mort pour les apostats, interdiction de l'apostolat et interdiction de construire de nouvelles églises etc.) et établissant un code pénal, fiscal, commercial parallèle, il ne peut s'intégrer dans d'autres systèmes juridiques sans rogner sur son contenu.

Mon autre argument est factuel, le nouveau président du Conseil Français du Culte Musulman, Mohamed Moussaoui, présidait jusqu'alors le Rassemblement des Musulmans de France (RMF), une des  plus importantes fédérations musulmane dans notre pays, dont tous les membres du bureau sont marocains. Un membre de ce bureau et vice-président du RMF (donc très proche de Moussaoui), Amine Nedji, par ailleurs le président du Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine et imâm de Toul et Nancy, a listé sur son site Internet (al-wassat.com) "les formes de punitions immuables prescrites par Le Législateur" (note: Allah, pas la république française!), "tirées du Coran et de la sunna" (note: propos de Mahomet rapportés par ses contemporains) qu'il appelle aussi des "châtiments appartenant à Dieu ne pouvant en aucun cas être allégés " le tout au nom de "l'intérêt public"  (sic).

On trouve dans sa liste de comportements blâmables l'apostasie, le fait de boire de l'alcool ou les relations sexuelles hors mariage...Voilà l'objectif de ceux qui tiennent les rênes du très officiel CFCM : appliquer la Charia et cultiver son patriotisme marocain ou algérien pour la Grande mosquée de Paris. Et qu'on nous serve pas l'argument d'imams des caves peu éduqués : Amine Nedji est directeur du département de psychopharmacologie dans un centre de recherche à Nancy et enseignant à la faculté de pharmacologie ! Il précise bien qu'il est de "nationalité française" sur son site (al-wassat.com) ce qui ne l'empêche pas d'être membre du « Conseil des Oulémas Marocains en Europe ». Le RMF est aussi proche de Said Ramadan Al-Boûti, Cheikh Syrien préconisant le djihad offensif ( ses livres disséqués dans mon ouvrage Ces maires qui courtisent l'islamisme font froid dans le dos) qui vient inaugurer les Grandes mosquées construites par cette fédération musulmane comme à Roissy-en-Brie et à Strasbourg où il forme les imâms. Lire la suite de l'entretien sur Les 4 Vérités

[Concernant la mosquée/école de Roissy-en-Brie financée en partie par les fonds parlementaires  du député UMP Chantal Brunel (porte parole de l'UMP en 2009), et une subvention du Conseil général de Seine-et-Marne ( votée à l'unanimité des élus UMP et PS) on lira notre enquête réalisée sur place le 5 juin 2010, qui démontre à ceux qui en douteraient encore que l'UMP et le PS  indistinctement collaborent ouvertement avec l'islamisme le plus classique pour glaner le vote musulman.]

Commenter cet article