Paris : la Tour,la Seine,les mosquées....

Publié le par pdf95

Nouvelle-imageUne mosquée face au pont de l’Alma ?
Cela peut paraître dément mais c’ est pourtant bien réel :
 l’Arabie Saoudite veut acheter l’ ensemble
d’ immeubles situés face au pont de
l’Alma, tout près de la tour Eiffel, qui abritent pour le moment la
direction de Météo France. Le but : en faire un « centre culturel et
cultuel».     Culture exclusivement musulmane et culte musulman, en
français, ça s’ appelle une mosquée. 
Enquête.
Sous le pont de l’Alma coule la Seine… tandis que résonne l’appel du
muezzin ? Ce n’est pas le début d’un roman de politique fiction, tel
celui qu’a écrit Elena Tchoudinova avec La Mosquée Notre-Dame de
Paris, année 2048 , mais le projet qui a germé à Riyad, capitale du royaume
 d’Arabie saoudite, un pays dont la devise
est tout sauf conforme aux « valeurs républicaines » et, surtout, aux
fondements de la civilisation européenne : « Il n’y a de vraie
divinité qu’Allah et Mahomet est Son Messager. » Au moins, on ne
pourra pas dire qu’on aura été pris par surprise…
On ne sait si c’est directement dans le cerveau du souverain de la
monarchie islamique et « serviteur des lieux saints » Abdallah ben
Abdelaziz Al Saoud que l’idée a germée, ou si le pouvoir saoudien a
été inspiré par la Ligue islamique mondiale, fondée en 1962 à La
Mecque où elle reste basée, mais toujours est-il que l’Arabie saoudite
caresse le projet fou d’ériger une mosquée monumentale – sous couvert
de « centre culturel et cultuel », comme d’habitude – à deux pas de la
tour Eiffel et juste en face du pont de l’Alma ! Très précisément sur
un terrain qui, longeant l’avenue Rapp, s’étend du quai Branly à la
rue de l’Université. Un quartier qui, en plein VIIe arrondissement,
abrite quelques-unes des plus illustres familles françaises, dont les
descendants, de génération en génération, vont faire leurs premiers
pas et l’apprentissage de la bicyclette au Champ-de-Mars tout proche.
L’aveu de l’ambassade d’Arabie saoudite
Comme cela serait-il possible ? Tout simplement parce que Météo
France, qui occupe actuellement cette surface, va déménager. Et que
ses locaux, qui appartiennent à l’Etat, ont été mis en vente. Or
l’Arabie saoudite, qui n’est pas à trente millions d’euros près, s’en
est portée acquéreur dans le but, non seulement d’y transférer son
ambassade, mais aussi d’y implanter une mosquée ! Et une grande ! Car
il y a de la place. Le terrain convoité, cadastré section CO numéro 6,
fait 4 245 mètres carrés. Même avec une partie « culturelle » – étant
entendu que la seule « culture » de l’Arabie saoudite est l’islam ! –, 
ça laisse de la place pour accueillir le ban et l’arrière ban de la «
communauté musulmane » des beaux quartiers… et des autres.
Car si les bâtiments qui s’y trouvent actuellement sont à usage de
bureaux et vendus comme tels, il suffira d’une simple autorisation –
jamais refusée bien sûr aux pays étrangers « amis » de la France –
pour en changer l’affectation ou pour les détruire pour les remplacer
par des édifices bien plus « fonctionnels ». Et justement, coup de
chance ! Sur ce magnifique terrain, ni l’immeuble du quai Branly, ni
celui qui fait l’angle de l’avenue Rapp et de la rue de l’Université,
ni le troisième bâtiment sur cour ne sont classés monuments
historiques ! C’est pas un phénoménal coup de bol, ça ? Le plus ancien
des trois bâtiments date de l’immédiat après-guerre, les extensions,
qui ont porté la surface brute globale à 10 414 m2, ont été réalisées
 
au cours des années 1960.

Commenter cet article