Plus haut, plus fort, toujours plus cons....

Publié le par pdf95


Sommes nous dirigés par des cons ? Le peuple est il composé de cons ?

Grandes questions métaphysiques


Intermède dans la protestation anti loi scélérate sur les retraites. Les manifs, les grèves c’est bien beau tout ça, mais les vacances passent en priorité. Pour ceux qui s’en inquiétaient, c’est la démonstration que la révolution n’est pas pour demain !

Au moins cet épisode social nous aura permis de constater l’état d’avancement dans la connerie de nos zélites.

En une décade ce fut un festival. Une bien belle compétition, il faut le dire, et à priori toujours en cours.

Alors que c’était annoncé par les syndicats, que la Dcri avait probablement informé le pouvoir, les raffineries furent bloquées dès le début du mouvement et pourtant que fit le gouvernement pour anticiper la chose ? Rien !

Déjà un bon point, c’est à cela que l’on reconnait les pros.

Mais nous eûmes ensuite droit à la déclaration sentencieuse du sentencieux Dominique Bussereau ministre des transports sur LCI le 14/10/10 ’ "il n’y aura pas de pénurie d’essence à la pompe", malgré les grèves qui touchent 10 des 12 raffineries françaises alors !!

Bingo, il devrait se recycler en pronostiqueur de paris sportifs, il suffira de jouer le contraire pour être sur de gagner.

Son pote l’impayable Woerth celui qui est au courant de rien et toujours là quand il faut sortir une connerie, inquiet pour sa réputation est vite monté au filet : "La police ou la gendarmerie ont dégagé un certain nombre de dépôts, voilà, il n’y a pas de risque et le gouvernement est très vigilant là-dessus",

Heureusement il y a un patron nommé Fillon aussi visionnaire et talentueux qu’eux dimanche 17 octobre sur TF1 : " il n’y aura pas de pénurie" de carburant à la suite des grèves dans les raffineries.

Finalement, s’apercevant qu’avec internet les bobards de la télé gaullienne des années 60 avaient du mal à passer, virage la semaine d’après et création d’un centre interministériel de crise pour assurer "la pérennité du ravitaillement en carburant".

Donc on crée un centre de gestion dune crise qui n’existe pas. Là on commence à approcher le surréalisme. En fait c’est ça, nous n’avons pas un gouvernement, mais un mouvement artistique en action permanente, un happening comme disent les initiés.

Alors entre en scène Borloo, jusqu’ici il s’était fait discret, mais on lui a fait comprendre que s’il voulait être 1er ministre il faudrait un peu se bouger. Lui aussi se lance dans la tirade « pas de risques de pénurie », d’ailleurs le mot de pénurie est banni, il y a des stations en attente de livraison, ça change tout !

Mais la ficelle, comme les meilleurs sketchs finit par lasser, donc il a renouvelé le style en nous expliquant de façon embrouillée comme à son habitude que ça ira mieux demain et que ça sera pas pire qu’hier. Bref Borloo est arrivé, et quelques dépôts ont pu livrer.

Et Là intervient le génie, faut reconnaître les talents, le Grand, l’Immense Christian Estrosi ! Lui ne parle pas pour rien dire, il affirme ! Ainsi le 19/10 « il n’y a pas de pénurie, il y a des ruptures d’approvisionnement. La situation sera à nouveau normale d’ici deux à trois jours"..

Nous sommes le 23 et il y a encore près de 4000 stations en attente comme ils disent, mais à part ça tout va bien !

En fait, ils sont d’accord pour vous expliquer que si c’est arrivé, c’est la faute aux français, ces cons qui ont fait le plein pour pouvoir travailler la semaine. C’est vrai quoi, pouviez pas faire grève..

Mais comme dans toutes compétitions d’autres protagonistes ont voulu se distinguer, en la jouant sur un autre créneau, celui des revendications, grèves..

Un certain Benoist Apparu sous ministre d’on ne sait trop quoi, tout content de passer sur une chaîne de télé que personne ne regarde l’a joué grand seigneur :

"Pour beaucoup de syndicats, et je les comprends, c’est une forme de régression sociale. Oui, bien sûr, clairement", et il a conclu en affirmant assumer totalement ses propos. Il pouvait en rester là, pas du tout, car ici intervient la stratégie. Et le talent fait la différence car l’info a vite circulé, et hop sur Rmc le lendemain il n’assume plus du tout.. J’ai repris maladroitement la formulation de la journaliste"."Alors qu’est-ce que je voulais dire ? On sait que ce n’est pas populaire". Vous pouvez rire, mais pour arriver à ce niveau ce sont des années de boulot.

Maintenant, ces exemples de connitude n’ont pas encore atteint le stade des 2 hors concours.

Mongolène d’abord qui appelle sur Tf1 les lycéens à "continuer à descendre dans la rue, mais de façon très pacifique" , pour démentir le jour suivant les premières intifada des racailles et nous expliquer qu’elle n’avait pas dit ce qu’elle avait dit.

Mais le King incontesté reste Talonnette 1er qui affirmait il y a 2 ans :

“Désormais, quand il y a une grève, personne ne s’en aperçoit”

Ils sont trop forts, et la Ribf devrait être fière d’avoir de tels dirigeants, c’est une bénédiction divine !

Sinon, entre nous, français vous en avez pas marre d’être pris pour des cons ?

 

 

Commenter cet article