Religion d'amour et de paix..........

Publié le par pdf95

En Algérie aussi...

Article paru le 24/08/2010 dans le quotidien algérien El-Watan.

Ce sondage a été réalisé durant la dernière décade du mois de Ramadan 2007 (septembre/octobre) dans 24 régions administratives d’Algérie auprès d’un échantillon représentatif et consolidé de 3004 individus,16 ans et plus par l’Institut Abassa, qui précise que pour la première fois,il a été identifié, qualifié, quantifié et mesuré les principales conduites sociales individuelles et collectives durant le mois sacré du Ramadan.

Les résultats de ces travaux et leurs archives numériques (plus de 900 pages de résultats exprimés en tableaux, graphes et croisements dynamiques pour chaque situation et pour chaque wilaya enquêtée) n’ont pas été rendus publics du fait du démantèlement de l’entreprise par les autorités. Son responsable Hamid Abassa a mis à la disposition d’El Watan une synthèse. Si le sondage a été réalisé en 2007, il reste que ses résultats peuvent être considérés comme valables pour les années suivantes, et à ce jour, du fait principalement que la société algérienne a très peu évolué. Le rapport des Algériens au Ramadan n’a presque pas changé.

_
Femmes et enfants battus au sein du foyer durant Ramadan: +120%
El-Watan

Sondage informel et anonyme auprès des personnels d’institutions et d’organismes locaux grand public (sondage non autorisé par les hiérarchies)

- Services d’urgence des hôpitaux (13 points observés)

- Accidents de travail : + 150% par rapport aux moyennes annuelles
- Urgences médicales : + 300%
- Accidents domestiques : + 250% par rapport aux autres mois de l’année
- Rixes et disputes causant des blessures : +400%
- Accidents de la circulation : + 42%
- Intoxications alimentaires : + 39%
- Aggravation et complications des maladies chroniques : +80%
- Décès : +18%

- Commissariats de police (06 points enquêtés)

- Petites délinquances : +220%
- Rixes, disputes, voie de fait, agressions : + 320%
- Femmes et enfants battus au sein du foyer durant Ramadhan: +120%
- Dépôts de plaintes : +40%
- Délits pour vente et consommation de drogues et autres stupéfiants : +96%
- Vols de voitures, escroqueries, faux et usages de faux : +180%.

- Brigades de gendarmerie (05 points enquêtés)

- Accidents de la circulation : +52%
- Rixes et troubles à l’ordre public : +320%
- Femmes et enfants battus au sein du foyer durant Ramadhan: +72%
- Accidents professionnels graves, incendies: +20%
- Agressions physique avec coups et blessures, voie de fait : +160%
- Vols et escroqueries : +42%

- Chefs d’entreprises publiques et privées (16 points interrogés)

- Absentéisme sur le lieu de travail : +120%
- Rendement : – 62%
- Retard : + 132%
- Absences totales au travail durant le mois du Ramadhan (divers congés) + 240%
- Accidents de travail : +72%
- Conflits de travail : + 32%

Contrôle des prix et de l’hygiène : (09 points interrogés)

- Augmentation illégale et injustifiée des prix : +420%
- Activités commerciales illégales ou non autorisées : +340%
- Espaces commerciaux grand public insalubres : +140%
- Produits impropres à la consommation : +540%
- Produits d’origine douteuse ou inconnue : + 640%
- Activité commerciale grand public non conforme à la raison sociale : 167%
- Tromperie sur la marchandise et défaut d’étiquetage : 212%
- Vente sur la voie publique non autorisée : +620%

- Protection civile pompiers (17 points observés)

- Interventions sur site : +520%
- Nombre de sinistres : + 410%
- Accidents domestiques : +295%
- Accidents professionnels : +156%
- Nombre d’évacuations sur les urgences hospitalières : +245%
- Nombres de blessés : + 214%
- Nombre de décès : +80%
- Appels téléphoniques de secours et d’interventions : +520%.

Source : El-Watan (réservé aux inscrits, article en PDF)

Source : Défrancisation

Commenter cet article