Tintin chez les fous.....

Publié le par pdf95

Pays de fous!

 

Un juge accorde 15.500 € à un demandeur arrivé en Belgique en août : il saisit 4 Peugeot et 15 ordis !


BRUXELLES À la requête d’un demandeur d’asile arrivé en Belgique le 18 août 2010, le tribunal du travail de Bruxelles a condamné l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile ou Fedasil à lui verser 500 € par jour – 20.000 francs belges – pour chaque journée lors de laquelle Fedasil ne lui aura pas trouvé un logement, éventuellement d’hôtel, et que le demandeur d’asile, d’origine congolaise, a fait exécuter la condamnation : au bout de 31 jours, il a chargé un huissier de saisir, chez… Fedasil, quinze ordinateurs complets et quatre véhicules Peugeot correspondant à 31 fois 500 €, soit… 15.500 € augmentés des frais divers, pour au total 15.980,75 €. Pour justifier l’astreinte de 500 €/jour, le tribunal du travail estime que “250 € par jour ne suffisent pas”.


Le demandeur d’asile, âgé de 30 ans, est arrivé en Belgique le 18 août. Le 19, il était à l’Office des étrangers et le même jour chez Fedasil qui ne pouvait lui désigner aucun lieu d’hébergement en raison de la saturation du réseau d’accueil.


En Belgique, décide le tribunal du travail, “chaque demandeur d’asile a droit à un accueil qui lui permet de mener une existence conforme à la dignité humaine”. 


Or, l’avocate explique que, “depuis son arrivée dans le royaume, (mon) client est complètement délaissé et se retrouve dans le plus grand désarroi”; qu’en effet Fedasil “s’est contenté de lui remettre un livret avec un certain nombre d’adresses utiles […], ce qui est absurde dans la mesure où (mon client) ne connaît pas la ville et personne pouvant lui venir en aide”; qu’il “est par conséquent contraint de dormir dans la rue et s’y trouve toujours actuellement, dans un état physique et psychique désastreux”. 


En condamnant Fedasil à lui verser 500 €/jour depuis le 19 août, la vice-présidente Fabienne Bouquelle ajoute que “les ministres responsables doivent veiller à ce que Fedasil dispose des moyens nécessaires. […] L’astreinte doit être suffisamment élevée pour forcer l’Agence fédérale à exécuter sa tâche.” 


Et le demandeur d’asile a envoyé l’huissier chez Fedasil pour y procéder à la saisie de quinze ordinateurs et quatre Peugeot dont voici les plaques : TVN.340, 746.AMV, 450.AMV et XXP.418 !
Gilbert Dupont

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article