D'où vient réellement l'attaque....???

  axe.jpg Par un officier  du Renseignement d’une grande nation :   "Oui, le déclin  de la France sert nos intérêts, et nous y  aidons" !
 
  
    
  
 
Nous ne  donnerons bien entendu aucune information sur les circonstances et  le lieu de l’interview. Notre site contrairement à d’autres n’a pas  vocation à copier des dépêches d’agence mais de montrer une réalité  à partir d’articles, de pamphlets, d’analyses techniques ou  juridiques ou de témoignages originaux.
>  Cette interview en fait partie, nous en  garantissons l’authenticité. Elle montre l’analyse de la situation  française en dehors des sourires diplomatiques par, ne nous leurrons  pas, les principales chancelleries. Le propos est rude, probablement  sera-t-il contesté par certains, mais il dépeint une réalité, la  France est vue ainsi !!
>  
>
Q : Pour des raisons de sécurité il  n’est pas précisé la nation que vous représentez, vous pouvez malgré  tout définir votre fonction même succinctement.
>   J’ai un poste élevé dans  les « forces de sécurité » de mon pays, et suis chargé  plus particulièrement de missions de renseignement dans des pays  européens.  
> > > Q ;  Votre activité vous permet de connaître beaucoup de choses sur la  situation française ?
> > > Oui bien sûr, car je reçois de nombreux  rapports et analyses sur la situation en France, entre autres  pays.
>  > > Q : Quelle vision  globale a votre pays de la France ?
> > >  Je vais être très  direct : la France est un pays qui n’a plus ni influence dans  le monde, ni image de marque positive. A part peut-être quelques  pays africains où des raisons historiques font que la France a  quelque prestige, le sentiment général est que la France est un pays  du passé.
> > > Q : Comment sont perçues les vagues  d’immigration et donc d’islamisation qui touchent la France  
> > > Très  positivement, car elles affaiblissent la France et donc l’Europe, ce  qui n’est pas pour nous déplaire. L’immigration massive de ce que  l’on peut qualifier de « rebut » des pays africains  (j’inclus l’Afrique du nord et l’Afrique noire) contribue a  creuser le déficit budgétaire français d’une part (vous nourrissez  ces gens, leur fournissez assistance médicale, juridique etc, cela  se paye !), et crée d’autre part une classe d’immigrés, en  général de religion musulmane, qui non seulement refuse de  s’intégrer à votre culture, mais tente d’imposer la sienne et  pis encore ne respecte pas vos valeurs. L’aide active d’une partie  influente de vos responsables, sous le prétexte de politique sociale  ou d’anti-racisme, renforce le sentiment de supériorité de ces  immigrés. Et puisque la population française (je veux dire ce que  vous appelez les français « de souche ») se contente de  regarder passivement, tout contribue a faire qu’à court terme, la  culture de ces immigrés prévale sur la vôtre. La France sera le  premier pays musulman d’Europe, de plus avec une population  musulmane qui n’est pas l’élite des musulmans (que l’on trouve en  Arabie Saoudite ou a Dubai par exemple), mais le rebut des  musulmans. Il suffit de voir ce qu’il se passe en France chaque jour  où des bandes d’immigrés prennent le dessus sur les forces de police  qui ont d’ailleurs – j’en ai les preuves – des instructions pour ne  pas intervenir.
> > > Q : La politique menée par le  gouvernement français à l’égard de l’immigration est analysée  comment par vos services ?
> > >  Je pense avoir répondu  ci-dessus. Pour résumer, cette politique est très néfaste pour la  France bien sûr, mais positive pour nous. L’affaiblissement de la  France, voire  sa probable débâcle, affaiblit globalement  l’Europe. Une Europe faible nous avantage.
> > > Q :Il y a régulièrement des émeutes et  autres méfaits dans les banlieues, avez-vous des informations  là-dessus ?
> > > Bien entendu, j’ai même des sources au sein  de vos « services » qui nous envoient des informations qui  ne sont jamais publiées dans vos journaux. Je ne suis pas certain  que vous vous rendiez compte de la situation : La France est en  situation quasi-insurrectionnelle avec des bandes armées qui  s’opposent aux forces de police qui ont des instructions pour ne pas  intervenir. Je vous donne une information, par exemple, qui n’a bien  sûr jamais été ébruitée : En mars 2009 en intervenant dans en  banlieue parisienne pour un incendie dans une cave, les pompiers ont  découvert un considérable dépôt d’armes, il a été fait état d’une  vingtaine d’AK 47, de plusieurs armes de poing et d’une grande  quantité de munitions. Les pompiers ont été attaqués par une  véritable armée d’immigrés et se sont rapidement enfuis. Ils ont  immédiatement fait un rapport par radio aux forces de police qui ont  reçu l’instruction de ne PAS intervenir. La raison officielle était  que « rien ne confirme en état l’information, et une opération  de police dans cet environnement déclencherait des affrontements  avec la population locale ». Je ne ferai aucun commentaire pour  ne pas être désobligeant.
> > > Q :Le 14 juillet dernier le gouvernement a  censuré le nombre de voitures brûlées, avez-vous des informations  sur la réalité des chiffres
> > > Vous savez, les voitures brûlent, ce ne sont  que des broutilles a côté de ce qu’il se passe. Vous avez eu un  petit avant-goût a Poitiers ces dernières semaines de ce que peuvent  être des émeutes. Ajoutez-y l’usage d’armes de guerre, ce qui est la  prochaine étape, et vous verrez que les voitures brûlées ne sont que  des amusements.  
> > > Q :Selon vos  services, la situation sur le terrain est-elle encore sous le  contrôle du gouvernement français ?
> > >  Le gouvernement donne l’ordre  de ne pas intervenir, donc peut-on interpréter ça comme un  « contrôle » ?
> > > Q :Quelle est votre analyse sur l’évolution  à moyen terme du pays
> > > Le moyen terme = 5/10 ans Je préfère parler  de court terme : Maintenant : 3 ans  
> > > Des émeutes de plus en plus fréquentes se  produiront, sous divers prétextes. Vos gauchistes vont s’allier aux  immigrés pour descendre dans la rue et s’approprier par la force ce  qu’ils sont incapables d’acquérir par le travail.  
> > > Il est probable que sporadiquement vos  forces de police interviennent bien sûr, mais avec des moyens très  limités : Par exemple interdiction d’utiliser des armes. Ce qui  amènera inévitablement leur débâcle. La seule solution pour rétablir  l’ordre aujourd’hui serait des interventions massives avec non  seulement un armement conséquent mais surtout une volonté de s’en  servir.  
> > > Q  :L’islamisation est elle inéducable ?
> > >  Elle est déjà  faite.
>  > > Q :Pensez vous qu’une guerre  civile est envisageable ?
> > >  Non : Pour une guerre  civile il faut 2 camps. Il y a un camp disons  « immigrés/gauchistes » et un camp « autres ».  Le camp « autres » est tellement ramolli qu’il accepte  tout de la part de l’autre camp. Il préfère fermer les yeux,  veillant à son propre petit confort. Lorsque ce confort sera  menacé, il sera bien trop tard pour réagir. Donc une guerre civile,  non. Simplement le glissement de la France dans un gouffre non  seulement économique (votre déficit public est l’un des plus  importants au monde), mais surtout moral et idéologique.  
> > > Q  :Les dirigeants actuels sont ils considérés comme crédibles ou  font-ils rire dans les chancelleries ?
> >  > Une plaisanterie au sujet  de la politique de votre président est de dire que si les  talonnettes lui permettent de s’élever en taille, elles ne peuvent  hélas pas élever le niveau de sa politique. Plaisanterie stupide  bien sûr, mais... Sarkozy est un perpétuel agité qui n’a aucune  vision globale pour la France. Par ailleurs ses frasques familiales  correspondent plus à un pays d’Afrique. Passe encore qu’il ait  épousé une call-girl, l’amour a ses raisons. Mais les mésaventures  de son fils, franchement les bornes ont été franchies !  
> > > Q  :Sarkozy est-il fiable ou incompétent ?
> >  > Il est compétent pour  favoriser la déchéance de la France.
> > > Q : Que pensez-vous de  l’institutionnalisation de l’islam de France par Nicolas  Sarkozy ? Fallait-il dans un pays de tradition chrétienne et  d’obédience laïque reconnaître cette religion et lui fournir une  dimension nationale et un cadre légal ?
> >  > La question est  difficile. Notre pays a une grande quantité de musulmans, bien que  nous ne soyons pas « de tradition musulmane » bien sûr.  Laisser les musulmans, comme les autres, pratiquer leur religion,  est un devoir. Mais pourquoi vouloir donner un « cadre  légal » ? Contentez vous de faire en France avec l’islam  ce que les pays islamiques font avec le catholicisme :  Tolérance (au mieux) sans favoritisme. Si les musulmans savent qu’un  pays est fort et n’est pas disposé à tolérer des écarts, il n’y  a pas de problème à priori. N’oublions tout de même pas que la  nature même de l’islam est de ne pas tolérer les non  musulmans. À chaque gouvernement de prendre les dispositions  pour être à même de réagir vigoureusement en cas de besoin.  
> > > Q  :La multiplication des mosquées est-elle une menace pour l’équilibre  et l’avenir du pays ?
> > > Non, au contraire, les mosquées sont faciles  a surveiller. Infiltrez-les, sonorisez-les, et vous saurez en temps  réel ce qu’il s’y dit.  
> > > Q : La  politique de ce gouvernement, mais des prédécesseurs aussi, peut  elle être qualifiée d’irresponsable dans ce domaine ?  
> > > Ne  mélangeons pas immigration et religion, bien que vos immigrés soient  musulmans.
> > > La politique d’immigration a été totalement  irresponsable et continue de l’être. A l’extrême rigueur on pourrait  l’accepter, si vous étiez capables d’imposer à vos  immigrés le respect de vos lois et cultures. Ce qui est loin d’être  le cas...
> > > La politique sur l’islam n’a tout simplement  pas de raison d’être. C’est comme si l’on faisait une politique pour  par exemple « les cireurs de chaussures ». Il n’y en a pas  besoin, les cireurs de chaussures doivent respecter les lois, il n’y  a pas lieu de leur octroyer des avantages et dérogations. Idem pour  les musulmans.
> > > Q : A combien de millions de personnes  estimez vous la présence immigré arabo-musulmane en France ?  
> > > Environ 15% de la population  totale.  
> > > Q : A  combien estimez vous le le flux migratoire annuel ?  
> > > Nous  estimons qu’il entre en moyenne 1 a 2 millions d’immigrés par an en  Europe, venant a 90% de pays musulmans. Où vont-ils ? France et  Allemagne, en Angleterre bien sûr, mais ils sont arrêtés en France  (Calais, je connais bien !), en Italie et en Espagne car ce  sont leurs points d’entrée en Europe, mais la majorité n’y reste  pas.
>  > > Q : Cette immigration  constitue-t-elle une substitution de la population de souche ?  
> > > Oui  tout à fait, et il est certaines villes ou les immigrés sont  majoritaires.  
> > > Q : Y  a-t-il volonté par certains pays d’utiliser l’immigration comme  cheval de Troie pour déstabiliser et islamiser la France ?  
> > > Vous  me voyez gêné pour répondre à cette question et je pense que  vous comprenez pourquoi. Disons qu’il est de l’intérêt de certains  pays d’avoir une Europe faible, et donc une France faible. Pour  cela, tous les moyens sont bons.
> > > Q : Le gouvernement annonce des  chiffres de la délinquance en légère augmentation, voire en baisse,  est-ce la réalité ? Avez-vous des chiffres ?  
> > > Vous  savez, les chiffres disent ce que l’on veut leur faire dire. Faites  un test : Allez déposer plainte pour vous être fait voler votre  portefeuille dans le métro de Paris. Sans doute la police vous  dissuadera de le faire, disant que ca ne servira a rien. Donc les  chiffres... La délinquance est en hausse bien sûr, je peux vous dire  que je me sens beaucoup moins en sécurité à Paris le soir que  dans ma ville.  
> > > Q : Les  services policiers et de renseignements français font-ils une  analyse fine et réaliste de la situation ?
> >  > Vos services de  renseignement ont une très bonne idée de la situation, mais  l’autorité politique n’a aucune volonté de donner les ordres qui  s’imposent. Bien sûr certains réseaux terroristes dormants ont été  démantelés en France ces dernières années, sur ce plan c’est du bon  travail. Mais le pouvoir refuse de voir la liaison entre ce qu’ils  appellent la « délinquance » et le  « terrorisme ». Savez-vous par exemple que des  journalistes russes ont prouvé il y a quelques années par un  excellent travail d’enquête et d’infiltration, que les voyous  immigrés de France finançaient les terrorismes de Tchétchénie par  des « casses » de bijouterie en France ? Ces  journalistes ont fait un superbe travail de renseignement, et leur  reportage a été diffusé en Russie. Et en France ? Le bon  travail de vos services de renseignement n’est pas exploité.  Concernant la police, dans la mesure où les ordres du ministre sont  de ne pas intervenir...
> > > Q : A combien estimez vous les parties  du territoire national sous contrôle des bandes ?  
> > > Je  ne me suis jamais posé la question de cette manière car même  0.00001% est 0.00001% de trop. L’autorité de l’état doit s’exercer  sur l’ensemble du territoire. Ceci est également valable pour la  Corse, ou les bandes de voyous qui règnent doivent être traitées de  la même manière que les bandes immigrées en territoire  métropolitain.
> > > Q : Pouvez vous évaluer en pourcentage  l’extension de ces zones de non-droit chaque année ?  
> > > Non,  mais il suffit de visiter Paris par exemple chaque année pour voir  l’extension.  
> > > Q : Ces  parties du territoire sont elles les plus islamisées ?  
> > > C’est évident.
> > > Q :Des soulèvements armés visant à  l’instauration de territoires autonomes musulmans comme le Kosovo  sont ils du domaine du possible ?
> > >  A mon avis,  non
>  > > Q : Si oui quelles  parties du territoire sont susceptibles de passer dès maintenant  sous le contrôle de la charia ?
> > >  J’ai répondu  « non » à la question précédente, mais je réponds que  l’ensemble du territoire français passera sous la loi islamique dans  les 10 ans à venir. Ceci se fera graduellement, par des  modifications discrètes de vos codes (note : il fait allusion  au "code pénal"). Ceci se fera aussi au niveau local, par exemple  certaines municipalités ont déjà interdit la viande de porc dans les  menus scolaires et des hôpitaux. Ceci est également une partie de la  « charia ».  
> > > Q : Les  possibilités d’attentats sanglants sur le territoire vont-elles en  augmentant ?
> > > Non pas en France car la France est  considérée comme le premier pays musulman d‘Europe. Il y a bien  entendu des réseaux terroristes musulmans en France mais leur action  est plus de tenter d’attirer de nouveaux militants, que des  opérations militaires. Quelques excités peuvent fomenter des  attentats mais à titre très individuel, il ne s’agit pas  là d’une « stratégie » islamique mais d’actions  individuelles. Contrairement par exemple aux Etats-Unis, où il  existe une véritable stratégie islamiste pour y tenter des actions  terroristes.
> > > Q :Les forces de sécurité française (police,  armée) sont elles à même de rétablir l’ordre aujourd’hui ?  
> > > Non.  La police est gangrenée par vos syndicats gauchistes et a une forte  proportion de musulmans. Même si elle recevait l’ordre d’utiliser  des armes pour rétablir l’ordre, elle ne le suivrait pas.  L’armée, à part quelques unités d’élite, n’a aucune puissance.  Pour aller traquer quelques pirates déguenillés au large, pas de  problème. A part ça ? L’armée n’a de toute manière pas de  formation pour intervenir en milieu urbain. A part quelques unités  d’élite qui s’entraînent dans une ville reconstituée du côté  d’Orléans... Mais en cas de crise intérieure grave, l’armée ne sera  de toute manière pas envoyée pour rétablir l’ordre et quand bien  même elle le serait, ce ne sont pas les quelques milliers d’hommes  des unités d’élite qui suffiront.
>  Q : A l’intérieur de ces services  des hommes sont-ils prêts à agir pour pallier les déficiences du  pouvoir ?
> Oui il y en a, mais plus le temps passe et  plus ils se disent « pourquoi, pour qui ? »  Face à un peuple qui se laisse déposséder de sa culture et de  ses biens sans réagir, pourquoi vouloir  intervenir ?
> Q : Cette situation est elle  irréversible ?
> Oui, sauf prise de conscience rapide à  laquelle je ne crois pas.
> Q : Dans l’hypothèse négative, quelles  forces politiques ou de la société seraient capables d’enrayer le  désastre ?
> Votre classe politique est uniforme, la  seule question est « comment garder mon poste ? ».  Tous sont d’accord pour le consensus. La seule solution pourrait  être mise en place par des grandes sociétés qui décideraient de  financer une prise de pouvoir, mais par  qui ?
> Q :Quand pensez-vous que les premiers  troubles vont commencer s’il doit y en avoir, ou pensez vous qu’en  fait la situation est déjà  insurrectionnelle ?
> Vous en êtes déjà là, ne le voyez-vous  pas ? Mais je pense plutôt que tout se passe silencieusement.  Bien sûr des émeutes parfois, mais globalement tout se fait en  silence. Pourquoi les voyous iraient-ils déclencher une émeute alors  que leurs trafics marchent bien ?
>  Q : Le peuple français est-il  conscient de la gravité de la situation ?
> >  > C’est une plaisanterie,  cette question ? Le peuple français a pour seul problème de  savoir où partir en vacances le vendredi soir jusqu’au lundi midi.  Les Français ne sont jamais contents, mais ne sont pas prêts à  sacrifier leur week-end.
> > > Q : Comment analyser la passivité de la  majorité des français devant cette  situation ?
> Vos gouvernements successifs vous ont donné  une mentalité d’assistés perpétuels. Vous pensez que le gouvernement  vous doit tout et prendra soin de tout. Pourquoi alors  réagir ?
> Q : Le peuple français et sa  civilisation peuvent ils disparaître ?
>  Le peuple français a déjà  disparu, le métissage a fait son œuvre. La civilisation... Non elle  ne disparaîtra pas, mais elle sera absorbée par l’islam. Peut être  dans 50 a 100 ans y aura-t-il un retour ?
> Q :Ira-t-on vers une radicalisation des  esprits parmi la population française dite de  souche ?
> Peut être pour une infime minorité, qui sera  alors impitoyablement traquée et mise « hors d’état de  nuire » par votre gouvernement.
>  Q : Croyez-vous à l’avènement  d’un mouvement de résistance patriotique ?
>  C’est possible, mais là encore  pas certain d’être efficace. Lors de la seconde guerre mondiale,  vous aviez une résistance efficace, mais actuellement le  gouvernement a des moyens qui n’existaient pas a  l’époque.
> Q : Et toujours s’il existe peut-il  compter sur une aide de puissances  extérieures ?
> Quel pays aujourd’hui aurait intérêt à une  France forte ? Je n’en vois pas, à part les autres pays  d’Europe qui sont eux aussi gangrénés. Peut-être des grands groupes  industriels pourraient-ils aider un mouvement de résistance en  France, mais là encore je doute.
> Q : Les dirigeants actuels sont ils  capables de faire face à une situation insurrectionnelle, en ont-ils  la volonté ?
> J’ai déjà répondu je pense : Ni  volonté, ni possibilité à moins peut-être d’autoriser d’ouvrir le  feu dès le début des interventions, mais comme je le disais, votre  police est gangrénée par des syndicats gauchistes et refuserait cet  ordre.
> Q  :L’hypothèse d’une France en état de guerre civile ethnique est elle  considérée comme très probable ?
>  Non. Pas de guerre ethnique,  car les Français auront capitulé sans livrer combat Je terminerai  avec une comparaison : L’Histoire est un éternel  recommencement. En 1940 vous avez capitulé sans combattre ou presque  devant l’ennemi nazi. Aujourd’hui la guerre n’a pas fait l’objet de  déclaration officielle, mais est déjà engagée, et vous capitulez  sans combattre.
> Notre Etat Major a dessiné une carte  d’Europe des 10 prochaines années, la France y est représentée avec  un croissant. Le croissant islamique.
> Merci pour cet entretien qui va certainement  susciter des débats...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :